Mysk Kingfisher Retreat à Kalba ? un morceau de paradis

Kalba est situé dans l’Emirat de Sharjah dans le golfe de Oman. C’est la destination la plus reconnue des Emirats Arabes Unis pour l’écotourisme, et c’est précisémment cette raison qui m’y a attirée. Après plus de 1h30 de route à partir de Dubai, arrivée au ponton principal. Un bateau me conduit à la petite île où est nichée le Mysk Kingfisher Retreat (pour rappel, le Kingfisher est un martin-pêcheur en français). Le domaine est classé au patrimoine de l’Unesco.

Le Kingfisher se caractérise par le fait qu’il combine le voyage écologique avec le tourisme haut de gamme, mais à taille humaine. Les lieux sont hyper sauvages, loin de tout bruit et en totale harmonie avec la nature qui l’entoure.

L’hôtel est entouré de mangroves qui abritent la reproduction des tortues ainsi que de nombreuses espèces d’oiseaux rares.

Ici tout est calme et eco friendly. Ne vous attendez donc pas aux activités de mer habituelles comme le jet ski ou le ski nautique, aucun sport moteur n’y est autorisé (ce qui ne m’embête personnellement pas et c’est surtout en lien avec leur objectif). Pas de boissons alcoolisées, mais là non plus ce n’est pas très grave.

Le site propose un spa et des sports de plein air comme le tir à l’arc, le kayak, l’observation de la nature et la découverte des tortues et des crabes.

Les grands plus :

Isolement complet garanti. Les animaux, la nature et le bruit du vent sont les seuls voisins.

Dépaysement total.

L’infrastructure est à couper le souffle, une vue imprenable sur le golfe d’Oman, tentes de luxe en bordure du golfe avec piscine privée, terrasse avec chaises longues, coin salon, douche intérieure et extérieure.

La qualité des services et les repas sont grandioses.

Des vélos tout terrain sont mis à votre disposition devant la porte de la demeure.

Le personnel est adorable.

Je n’ai jamais senti une eau aussi chaude et pourtant j’ai beaucoup voyagé, la température est juste divine.

La réservation de la chambre vous donne aussi droit à la visite gratuite du centre de preservation de la nature sur l’île.

Les petits moins :

Le prix est à la hauteur de l’expérience (comptez 650 euros par nuit comprenant 3 repas par jour). Cela reste très cher.

Les détritus laissés par les clients sur les berges de l’autre côté de la mer se retrouvent parfois sur la plage et dans les dunes du Mysk Kingfisher. On voit malheureusement que certains clients sont plus intéressés par l’image de luxe que par un réel intérêt de protection de la nature puisqu’ils ne sont visiblement pas dérangés par la saleté. Une activité « nettoyage de plage » est d’ailleurs proposée.

Nettoyage de la plage

Des chats affamés viennent quémander de la nourriture et on sent bien que le sujet est sensible, comme nous l’a confirmé un garde de sécurité. Certains clients se disent dérangés par les félins. Assez étrange quand on sait qu’on est dans un complexe de protection de la nature.

Je n’aimerais d’ailleurs pas savoir qu’ils ont fait disparaître ces chats.

En conclusion, si vous avez envie de vivre une expérience hors du commun et luxueuse, et si vous en avez les moyens, alors ce type d’aventure est ce que vous recherchez. Coup de cœur absolu.

Avertissement : Je précise que je n’ai pas été rémunérée, et que c’est donc en toute objectivité que je donne mon avis.