La Route Extraterrestre ? C’est au Nevada qu’elle passe

On ne peut se rendre dans la région de Las Vegas sans faire un détour par cette route mythique.  Je n’ai pas rencontré le moindre petit homme vert aux immenses yeux noirs, mais bien des vaches peu farouches qui n’hésitent pas à traverser devant ma voiture et des ânes sympathiques venus quémander à boire.

Area 51

Mais où sont donc passés les extraterrestres ? Se cacheraient-ils dans les montagnes ?  Où puis-je donc les rencontrer ? Des avions de l’US Air Force passent juste au dessus de la route et de ma tête, sauf si ce n’étaient pas des avions ?

Le paysage est à couper le souffle, et même si les distances sont très longues, cela en vaut largement la peine. Prévoyez de remplir votre réservoir d’essence, il y a peu d’arrêts proposés si ce n’est une station service faisant office de restaurant et de magasin de souvenir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Autrefois appelée State Route 375,  la route extraterrestre est une route à deux voies située dans le sud Nevada.  158 kilomètres relient Crystal Springs à Warm Springs, elle se trouve à l’extrémité de la zone militaire Nellis Air Force Range.

Area 51

Le surnom de « Extraterrestrial Highway »,  est devenu officiel en 1996. L’endroit était déjà appelé route extraterrestre par les locaux à cause de sa proximité avec la très célèbre Zone 51 et les nombreuses observations, réelles ou non, d’ovnis dans ce secteur.

Au volant de ma cabrio, je lève les yeux, mais toujours pas de personnage étrange en vue ! Si je n’en trouve pas ici, alors où les rencontrer ? J’ai presque envie de crier « Y a quelqu’un ? ». De toute façon dans ce désert, je ne pourrais pas être prise pour une illuminée.

Area 51En route vers le zone 51. Dès qu’on s’en approche d’un peu trop près, les caméras de surveillance pointent leur nez. Genre on fait semblant de rien mais on se sait observé. Un peu plus loin,  des panneaux menaçants vous demandant de ne pas prendre de photographies et de faire demi-tour.  Une personne de la région nous a confiée que si vous passez de quelques mètres le panneau, les officiels de l’armée soudain apparaissent et vous conduisent de manière assez ferme vers la case prison. Ok, il est donc certain que les caméras sont dirigées sur les visiteurs, ce n’était pas qu’une impression.

Pour rappel, la zone 51 est une base militaire non officielle. Sur les plans, il n’est nulle part fait mention de cet endroit. Il existe pourtant bien caché derrière des montagnes. On peut voir des bâtiments et une piste d’atterrissage. Seule trace d’une présence humaine, les fameux panneaux avertissant les visiteurs trop curieux de ne pas entrer sur le domaine sous peine d’être arrêtés.

En fin de compte, je n’ai pas été arrêtée par l’armée (normal, je n’ai pas dépassé d’un centimètre la ligne de démarcation), et je n’ai pas non plus bu un café avec un habitant d’une autre planète. Tiens, maintenant que j’y pense, peut-être que le vieil homme rencontré au bord de la route extraterrestre n’était pas de la terre. Il faut reconnaître qu’il avait une drôle d’allure avec ses 4 doigts et son corps longiligne un peu gris vert.