Les animaux et les produits de beauté sont-ils toujours ennemis ?

Une récente discussion m’a poussée à écrire cet article. En partant vers les Etats-Unis, au Free Tax Shop de l’aéroport de Bruxelles, alors que j’étais à la recherche d’un mascara non testé sur les animaux, j’ai eu une bête conversation qui aurait pu me faire sourire si ce n’était pas aussi nul.

Une vendeuse repère ma recherche dans les allées, sent la vente facile, et se dirige vers moi.  A ma question précise, elle répond qu’elle ignore quels produits sont testés sur les animaux mais qu’en Europe cela n’existe de toute façon plus, que je peux donc prendre n’importe quel mascara. Je lui explique que c’est complètement faux et que le rouge à lèvres L’Oréal qu’elle tient en main est testé sur de pauvres lapins. Croyez-le ou non, la réponse de cette femme fut : « Mais un lapin avec un rouge à lèvres c’est beau je trouve ! »  Je pensais qu’elle voulait faire de l’humour noir, mais non … elle pensait vraiment que les tests étaient faits de cette manière.

Sur quelle planète vivait cette femme pour ne jamais avoir entendu parler des pratiques cosmétiques ?

Les vendeurs, principalement de cette branche, devraient avoir au moins une formation sur ce qu’est l’expérimentation animale et quels produits ne l’utilisent pas. Je trouve scandaleux, après avoir demandé à 4 vendeuses, de ne toujours pas avoir de réponse à ma question. Et pourtant la demande est de plus en plus forte.

Un peu d’information s’impose donc. 

Cruelty Free signifie non testé sur les animaux alors que Vegan ne contient pas de produits provenants d’animaux.

Cruelty Free

Je ne vous apprends peut-être rien si je vous affirme que seulement 20 % des pays ont une loi interdisant les tests sur animaux pour la cosmétique. Cela veut donc dire que 80% n’ont aucune loi l’interdisant.

Alors comment savoir ce qui est autorisé ou non et dans quels pays ?

Qu’en est-il en Europe ?

Contradictions

Depuis 2013, une loi a effectivement été votée interdisant les tests sur les animaux pour l’industrie cosmétique.
Seulement voilà, là où l’argent règne en maître, il y a toujours quelques adaptations et subtilités.

Les données de tests réalisés sur des animaux avant les dates des interdictions de mise sur le marché peuvent continuer à tranquillement les utiliser pour juger de la sécurité des produits cosmétiques.

Dérogations

Certaines entreprises ont droit à des dérogations pour des ingrédients chimiques fabriqués en Europe (lorsque le poids dépasse une tonne par an par exemple).

Aucune interdiction dans d’autres secteurs

On utilise parfois des filtres solaires ou des parfums pour la cosmétique, or aucune législation de ce côté. Normal ?

Manipulation marketing 

Il y a quelques marques Cruelty Free qui appartiennent à des groupes qui eux-mêmes utilisent les tests sur les animaux.  C’est le cas de Urban Decay du groupe L’Oréal, de Too Faced du groupe Estée Lauder, Becca également du groupe Estée Lauder, IT Cosmetics du groupe L’Oréal, Bare Minerals du groupe Shiseido, Body Shop de L’Oréal jusqu’en 2017 (pas assez rentable), depuis du groupe Natura qui lui est cruelty free, Buxom de Shiseido, NIX de L’Oréal, …

Comment s’y retrouver ?

Alors, vous êtes perdus ? C’est normal. Ces législations et implications floues pour le client ne rendent pas le choix facile.

Sachez que les pays sont obligés d’appliquer leurs propres contrôles. Les marques sont tenues de fournir un dossier reprenant toutes les données liées à l’expérimentation et ceci à chaque étape de la composition. C’est à ce jour le seul moyen de contrôle, autant dire pas de contrôle. Mais comme si ce n’était pas suffisant, il est parfaitement possible de demander des dérogations afin de pouvoir malgré tout faire des tests sur les animaux.

Une lueur d’espoir 

Il existe pourtant des marques parfaitement concernées par la cause animale. Lush par exemple n’utilise aucune composition testée sur les animaux. Grâce à la politique très stricte de Lush sur la provenance des ingrédients, non seulement de leurs sous-traitants mais aussi des fournisseurs de ces mêmes sous-traitants, Lush garantit une absence totale de souffrance animale. Korres est un deuxième exemple. Les tests chez Korres sont réalisés in vitro ou sur volontaires. La marque a délaissé le groupe Johnson & Johnson (testant sur les animaux) et fermé tous ses points de vente en Chine.

Et cette foutue Chine ?

En Chine, c’est encore pire. Lorsqu’il est prévu pour le marché mondial, aucun produit n’est mis en vente sans être testé d’abord sur les animaux .

Mais alors, comment être certain que mes produits sont cruelty free ?

La première chose à faire c’est de se fier aux labels suivants :

HCS ou Leaping Bunny
One Voice
Cruelty Free et Vegan Peta
CCF
Vegan Society
Certified Vegan
IHTK

La liste suivante n’est pas exhaustive mais donne une bonne idée des produits qui sont réellement sans tests sur les animaux.

Acorelle, Alessandro, Beauty Blender, By Terry, Cattier, Dr. Hauschka, E.L.F., Essence, Flower, Formula X, Foreo, Hema, Herôme Cosmetics, Innoxa, Jane, Kat Von D, Kiko, Korres, Kure Bazaar, Lavera, Lush, Mavala, Marc Jacobs Beauty (attention les parfum sont testés), Nude by Nature, Prestige, Pulpe de Vie, Zoeva.

J’espère que vous y voyez un peu plus clair et que vous ferez dorénavant vos achats parmi les produits qui sont sans danger pour nos amis les animaux.

%d blogueurs aiment cette page :