Cyril Lignac : un appétit pantagruélique

Ces derniers mois ont été très chargés pour moi, j’avais beaucoup de retard du Meilleur Pâtissier, soit 4 émissions enregistrées encore à visionner.

Le Meilleur Pâtissier

Première constatation : être au régime et regarder une émission culinaire est totalement incompatible. Il m’a fallu moins de 30 minutes pour baver devant les créations et me ruer sur un frigidaire au contenu bien maigre !

Deuxième frustration évidente : même si tout a l’air tellement simple, je suis incapable de faire pareil (en même temps, je regarde parfois The Voice et je ne chante pas non plus!). Je ne participerais donc pas à la saison suivante comme candidate mais c’est plutôt une bonne nouvelle pour les lecteurs. J’ai aussi abandonné l’idée géniale de refaire les recettes. C’est un peu comme une peinture de Paul Cezanne copiée par un enfant de 2 ans.

Troisième fait : j’adore l’ambiance « girly » des lieux. Toutes ces couleurs chaudes et pastels un peu kitsch sont faites pour moi.

Cyril Lignac

Bref, quand le Chef Cyril Lignac a cédé sa place de jury Top Chef à un autre Chef, j’étais inconsolable. Heureusement, les retrouvailles ont eu lieu dans Le Meilleur Pâtissier.  Avec sa complice Mercotte et au contraire de quelques critiques, je trouve que ce duo fonctionne parfaitement.

Cyril Lignac, un appétit pantagruelesque

Le Chef étoilé (2012) a non seulement repris en 2008 l’institution ‘Le Chardenoux’ ensuite en 2011 l’établissement ‘Aux Prés’, puis en 2016, juste à côté, ‘Le Bar des Prés’, et enfin ‘Le Quinzième’.

Ensemble avec le Chef Pâtissier Benoit Couvrand, ils créent ‘La Pâtisserie’ et en 2016 ‘La Chocolaterie’. Aujourd’hui, ce sont 7 boutiques parisiennes qui portent leur signature.

A la différence de beaucoup d’autres chefs, chaque restaurant, chaque bistrot, chaque pâtisserie de Cyril Lignac possède une signature propre. Il n’hésite pas à se mettre en danger face à des clients exigeants en créant des entités distinctes sans jamais faire de copie de ce qui fonctionne déjà. Toutes les assiettes sont un chef d’oeuvre d’élégance et de pureté. Ce virtuose de la cuisine me confronte sans honte à mon plus grand défaut : la gourmandise.

Cyril Lignac

Cyril doit sans doute d’avoir été élu Chef préféré des Français à son charismatique et à sa gentillesse innée.

Ma visite au restaurant ‘Le Quinzième’ :

J’ai eu la chance d’être invitée dans ‘Le Quinzième’.  Dans une ambiance feutrée et pleine de charme, nous avons dégusté une cuisine aux exquises saveurs sur le thème de l’hiver. Le service, discret et pourtant attentionné est à la hauteur des lieux. Notre choix s’est porté sur le Menu Creation à 180 euros.  Mieux aurait été indécent, un grand moment de dégustation où tous les plats authentiques sont exquis. Un moment d’exception passé dans ‘Le Quinzième’.

Je n’ai malheureusement jamais eu l’occasion de rencontrer l’artiste étoilé, alors à quand une interview Cyril ?