Le manque de savoir-vivre des fumeurs sur les terrasses en été

Je ne vais certainement pas me faire des amis avec cet article, mais qu’importe. Je voudrais vous parler d’une chose qui m’énerve prodigieusement et qui revient chaque année à l’approche des beaux jours : la cigarette en terrasse.

Depuis 2011, il est strictement interdit de fumer à l’intérieur des établissements. En hiver, cela ne pose pas trop de problèmes, sauf probablement aux addicts du petit cylindre blanc qui sont obligés de mettre leur manteau à chaque sortie pour honorer Madame Nicotine.

En été pourtant, c’est une toute autre histoire.
Alors que vous pensiez tranquillement profiter de quelques rayons de soleil et siroter une boisson fraîche sur une terrasse, vous vous retrouvez entouré de fumeurs n’hésitant pas, et ce peu importe d’où vient le vent, à vous enfumer, alors que vous venez juste de recevoir votre plat. Ces adeptes de la mort rapide se tranforment soudain en monstre d’égoïsme et vous envoient immanquablement  leur fumée bleue dans les narines (quand ce n’est pas au visage).

smoking-918884_1920

Ce weekend encore, je me suis retrouvée coincée entre deux tables de fumeurs compulsifs que j’avais, après cinq minutes seulement, envie de découper à la tronçonneuse.  Pas question pour eux de tenir compte de leurs voisins de table du moment qu’ils peuvent enfourner leur 99ième cigarette de la journée.

Vous avez beau leur demander de diriger la cigarette ailleurs que dans votre direction, rien n’y fait. On dirait des hyènes sur un cadavre, prêtes à vous mordre à la moindre tentative d’approche.

Certes, la loi autorise de fumer en terrasse mais à la seule condition qu’elle soit ouverte sur au moins un des côtés. Pourtant il semblerait  que les fumeurs soient au dessus de toute loi et s’adonnent à leur sport favori du moment qu’ils sont à l’air libre.

En conclusion, puisqu’il me semble impossible de transformer ces fumeurs en personnes bien élevées, il ne me reste plus qu’à aller vivre au Québec où les fumeurs sont interdits de terrasse  depuis 2016 ou alors me contenter de l’intérieur des établissements qui sera sans doute désert.

Et vous, quelle est votre expérience ?
Si vous êtes fumeurs, respectez-vous les autres ?