Concert de Justin Bieber

J’ai eu la chance d’avoir pu assister deux soirs de suite au concert du canadien lors de sa récente venue à Anvers pour sa tournée mondiale Purpose World Tour.

Même si on ne peut pas qualifier Justin Bieber de bête de scène, on doit néanmoins reconnaitre qu’il a un talent fou et qu’il est évident qu’il existe entre ses fans et lui une grande histoire d’amour.

Dans un Sportpaleis rempli à craquer, l’arrivée du « messie » Bieber flottant dans un cube en verre fut acclamée par une foule en délire (la première soirée commençant d’ailleurs quelques minutes plus tôt que prévu).

Entre les cris hystériques des beliebers, il a d’abord expliqué à plus de 20.000 fans en délire combien il lui était pénible d’être loin de ses amis et de sa famille avant de confesser qu’il était tellement heureux d’être avec ses fans.  Les cris à peine supportables du public ont repris de plus belle et se sont encore intensifiés (je pensais qu’il était impossible d’avoir encore plus de décibels, je me suis trompée lourdement!) lorsque la star a changé de tee-shirt sur scène dévoilant son corps parfait.

Durant les deux heures de concert, Justin Bieber a parfois chanté live et parfois en playback. On peut regretter que dans les moments de playback il ne porte pas le micro à sa bouche, ne laissant dès lors aucune place au doute contrairement à ce que fait Beyoncé par exemple.

Tout était présent pour ce show à l’américaine: de la pyrotechnie, des plateaux montants, des descentes scéniques, des trampolines, une mini piscine.

En finale, on ne peut que saluer la prestation artistique du jeune canadien tantôt se déhanchant  sur ses tubes internationaux à la manière de la troupe de danseurs professionnels qui l’accompagnait, tantôt chantant ses plus beaux hits de l’album Purpose.

Il nous a offert un solo de batterie assez intéressant en lévitation au dessus de la salle du Sportpaleis. Justin Bieber a également chanté une version acoustique incroyable de Cold Water et Love Yourself.

Alors que la salle fut plongée dans l’obscurité la plus complète, le public a illuminé l’espace de lumières blanches formées par les smart phones.

Justin Bieber n’a pas hésité à remonter le temps et à revenir à ses débuts grâce aux interprétations de ses chansons fétiches Baby et As long as you love Me.

Il ne fallait cependant attendre de la part du chanteur aucune interaction avec son public. Il n’a pas daigné toucher les centaines de mains tendues ni prendre les fleurs données par quelques fans. A la plus grande déception des jeunes filles, il n’a pas non plus offert de réelle alchimie (sauf les rares instants où il a gratifié quelques personnes de son regard). Il était clair qu’il était là pour donner son spectacle mais non pour partager un moment intime avec ses admirateurs (même s’il était beaucoup plus sympathique lors de la deuxième soirée que la première).

En ce qui me concerne, j’avoue que le spectacle était parfaitement en accord avec mes attentes musicales.

J’ajouterais simplement que l’artiste est actuellement en 4 et 5 ième place du billboard 100 américain avec ses deux titres Cold Water et Let me love You . Il est devenu un phénomène incontournable et non plus le chanteur pour midinettes de ses débuts, n’en déplaise à ses détracteurs.