Miracle Village, là où vous n’avez nulle envie d’aller, porte très mal son nom !

Qui ne rêve pas d’aller en Floride ?  Le soleil toute l’année, les longues plages de sable blanc, les discothèques, le shopping, la mer …  Mais qui connaît Miracle Village ?

J’ai récemment revu un épisode de Criminal Minds et je me suis rappelée d’un endroit que j’avais déjà traversé et où je m’étais sentie mal à l’aise : Miracle Village. Dans la série télévisée il ne ne portait pas le même nom, mais le descriptif était en tout point similaire.

Du coup, j’ai décidé d’écrire un article sur cet endroit et ses drôles d’habitants.

capture-decran-2016-09-26-a-17-40-12

Niché dans le sud de la Floride dans la ville de Pahokee, sur le bord des Everglades, à environ deux miles de la ville la plus proche, se trouve une communauté d’environ 250 personnes vivant dans des petits bungalows tout ce qu’il y a d’agréable. Les pelouses sont bien entretenues et les petits jardinets  font rêver. Les oiseaux y chantent aussi fort que partout ailleurs.

Mais qu’a donc cet endroit pour être si étrange ?  Miracle Village est composé de près de la moitié de sa population de délinquants sexuels condamnés. Beaucoup d’entre eux ont été récemment libérés de prison ou sont toujours en probation. Certains des ces délinquants sexuels sont encore mineurs, d’autres ont abusés de leurs propres enfants. Parfois il s’agit de personnes condamnées pour détournement de mineurs même si entretemps elles sont majeures et toujours en couple avec leur « victime ». Quelques-uns furent aussi condamnés pour exhibitionnisme ou possession de pedopornographie. Leur seul point commun c’est qu’ils sont tous des délinquants sexuels – un stigmate qu’ils doivent porter jusqu’à la fin de leur vie en Floride.

Être un délinquant sexuel est particulièrement difficile dans l’Etat de Floride (loin de moi l’idée de les plaindre bien sûr, il s’agit juste d’un comparatif avec les autres Etats américains).  Contrairement à d’autres types de criminels, quand une personne reconnue coupable de crimes sexuels sort de prison en Floride, la loi leur interdit de vivre aux alentours immédiats d’une école, d’un parc, ou même un arrêt de bus parce que les enfants peuvent s’y rassembler. Ils ont souvent un panneau devant leur domicile annonçant qu’ils sont délinquants sexuels. Même s’ils trouvent un foyer qui réponde à toutes les exigences, ce qui est rare, les propriétaires refusent souvent de leur louer. Être dans le registre des délinquants sexuels les rend effectivement inemployables. Leur dossier judiciaire est consultable par tous sur le net, contrairement à la Belgique qui garantit l’anonymat le plus complet! En conséquence, des centaines de délinquants sexuels sont sans-abri et vivent sous les ponts ou dans les parkings.

Miracle Village a été mis en place pour permettre à ces criminels de vivre le plus humainement possible sans violer (ouh! le vilain jeu de mot!) les lois de l’Etat de Floride. Construit à l’origine dans les années 1960 pour y loger les travailleurs des champs de canne à sucre, il a été converti en 2009 par le pasteur Dick Witherow en un refuge pour les délinquants sexuels non-violents.

Jusqu’à trente demandes de résidents potentiels arrivent chaque semaine. Afin de protéger les personnes qui vivent déjà dans la communauté, les demandes sont triées afin d’en exclure les personnes ayant des antécédents de violence ou de drogue, ou ceux qui sont certifiés comme les pédophiles récidivistes. Les personnes avec des enfants ne sont pas autorisés à séjourner dans le village.

Lorsque vous entrez dans ce village vous êtes incapable de distinguer si la personne que vous avez en face de vous est un délinquant sexuel ou encore évaluer le danger potentiel de cette personne.  Comme condition de leur probation, la plupart des délinquants fréquentent des programmes de traitements psychologiques. Certains ont même des emplois dans les villes locales mais la plupart ont un bracelet électronique qui contrôle leurs moindres gestes.

Bien que Miracle Village soit salué par beaucoup, il est également la cible de critiques, en particulier de la population locale avoisinante fâchée d’avoir tant de délinquants sexuels à proximité même s’il semble qu’aucun crime sexuel n’ait été rapporté depuis la création du village.

Cela pose bien sûr d’autres questions comme quel est le taux de crimes sexuels dans les villages proches ? Quelles statistiques sont exactement disponibles ? Du coup on croit voir des délinquants partout, oubliant parfois qu’il y a aussi 50% de personnes n’ayant jamais eu le moindre problème avec la justice.  Quel est le futur de ces délinquants quand ils ont payé leur dette ?  Comment se passe la réinsertion ? Sont-il vraiment sans risque pour la population ?

Je pense faire un reportage complet sur le sujet lors de mon prochain séjour en Floride, peu de chiffres étant actuellement disponibles.

Quel est votre avis sur l’existence d’une telle communauté ?

Text and pictures  ©Morgan Mc Kenzie