Message à Cristina Cordula : par pitié, arrêtez donc de porter constamment de la fourrure, cela ne vous embellit pas !

Cristina, nous avons des origines communes : vous et moi sommes originaires du Brésil.

A ce titre, n’avez-vous donc jamais entendu parler d’une loi votée au Brésil en 2011 ? L’interdiction de l’élevage de chinchillas en vue de la production de fourrure. Bravo à ce pays qui a choisi de mettre fin à la torture animale. Je souligne d’autant plus ce geste que le pays était le deuxième éleveur industriel du monde. La preuve que les mentalités changent.  Le député Ricardo Tripoli affirmait « Nous avons le devoir de combattre le sacrifice d’animaux juste pour nourrir la vanité humaine. Pour quelle raison accepter d’arrêter la vie de ces petits animaux pour confectionner des manteaux de luxe. Il existe depuis bien longtemps des tissus synthétiques. C’est notre devoir de promouvoir dans la société brésilienne, des valeurs de défense de la vie opposées aux maltraitances animales. » 

No fur

La loi brésilienne prévoit des amendes de plus de 4100 dollars par animal pour celui qui enfreint la loi, en cas de récidive, ce montant sera doublé.

Très chère Cristina, je pensais qu’après le clash et votre prise de position et raisonnement un peu étrange « Je ne suis pas contre la fourrure ! Elle est faite d’animaux d’élevage », vous alliez adapter votre comportement. Que nenni !

Très récemment encore, dans deux épisodes de « Nouveau look pour une nouvelle vie », vous avez porté trois manteaux différents en vraie fourrure. Sans aucun remord je suppose ? Quel est donc le prix de votre conscience ?