VDM

Je ne peux m’empêcher de vous raconter ma mésaventure.

Hier, il m’aura fallu toute la patience du rapace pour terminer une soirée ennuyeuse à en mourir.

J’ai été invitée au restaurant par un mec qui a passé la soirée à me parler de l’immense  fortune qu’il gagnait au Poker (ouais, c’est ca, et tu continues à t’habiller chez H&M juste pour faire comme les autres sans doute ?).  J’aurais du écouter mon sixième sens, mais il m’avait déjà invitée tellement souvent que je n’ai pas osé encore refuser sans paraître impolie.

Toute la soirée, il n’a parlé que de son unique, intarissable et soporifique sujet : lui.
Le temps m’a paru long, mais long, si long …

Le rendez-vous étant dans le restaurant de son meilleur pote, j’ai eu droit aux visites des serveuses sauf une … très antipatique avec moi. Il était évident qu’elle ne voyait pas d’un bon oeil ma présence. Elle me jetait des regards genre « Massacre à la tronçonneuse ». Bref, en reprenant mon assiette, elle fait tomber « malencontreusement » le couteau sale sur ma robe, au pire pour me le planter dans la jambe, au mieux pour salir mon vêtement.
« Tu pourrais au moins faire attention » lui dit celui avec qui je suis à table. » Mais ce n’est pas ma faute si le couteau est tombé connard » répond elle agressivement. Pas une excuse pour moi, rien ! Vive la soirée malsaine.

Le temps m’a paru interminable.  Arrêt sur image.
Jeter (même pas discrètement d’ailleurs) un coup d’oeil sur les messages facebook, fixer les aiguilles de ma montre toutes les cinq minutes pour les faire avancer plus vite, bailler aux corneilles histoire de pouvoir annoncer que je dois vraiment y aller parce que je suis épuisée. Après l’ultime histoire du retrait de permis pour excès de vitesse et celle où il avoue adorer se saouler tout le temps, je décide de mettre défnitivement les voiles. Il a repris son bus, j’ai repris ma voiture. Clap de fin.

Le pire ? C’est qu’il n’a pas payé son plat puisqu’il était chez son pote mais que j’ai pu payer le mien. En plus d’être égocentrique et vantard,  il est aussi goujat…
Courage fuyons ce genre de specimen les filles.

Text © Morgan Mc Kenzie