Vous ais-je déjà parlé de Tombstone ?

La ville historique de Tombstone est située au sud de l’Arizona, à quelques kilomètres de la frontière mexicaine. Surnommée « La ville trop dure pour mourir »,  elle est devenue essentiellement touristique. On s’y promène en diligence entouré de cowboys et de dames aux costumes d’époque.

IMG_6222

J’y ai même joué une soirée entière au Poker avec Wyatt Earp, trop content d’être avec celle qu’il surnommait son frère Morgan (pour rappel, son frère s’appelait comme moi!).  J’ai passé une extraordinaire soirée faite de sympathiques rencontres.

A Tombstone, vous visiterez le très célèbre Théâtre Birdcage, qui avait pour légende d’être le lieu de débauche le plus redoutable et le plus sauvage de l’Arizona. A voir certains bibelots et décorations de chambres, je n’ai aucun mal à y croire. Cet endroit me donne la chair de poule, je m’attends à voir surgir à chaque moment un brigand ou une fille de joie.

IMG_6593

Au cimetière Boot Hill, vous trouverez les tombes des célèbres perdants de O.K. Corral  ainsi que celles des quelques anonymes victimes du far-west et de sa violence. Certaines épitaphes font sourire comme « Ci-gît George Johnson, pendu par erreur en 1882. Il avait raison, nous avions tort, mais il a été pendu et maintenant il est parti ».

Le Palais de Justice, devenu entretemps un musée, abrite une collection d’armes incroyable.  Une véritable potence, qui a vu pendre beaucoup de hors-la-loi, trône lugubrement dans la cour.

Capture d_écran 2017-07-24 à 17.06.50

A chaque passage au sud de l’Arizona, nous séjournons quelques jours dans un Ranch à Tombstone. J’y ai mes petites habitudes. Ne cherchez pas un hôtel de luxe, vous ne trouverez qu’une poignée de motels corrects. C’est la raison pour laquelle nous avons depuis quelques années optés pour ce ranch plein de charme qui propose aussi de nombreuses activités sportives et possède une piscine (non négligeable quand il fait 50 degrés celcius, ce qui n’a rien d’exceptionnel dans la région).

IMG_6491

Qui ne rêve d’interminables promenades dans le désert avec pour seul bruit le son du vent  ? Les courbatures seront aussi au rendez-vous dès le lendemain, je vous le promets.  Mais quel bonheur de chevaucher son cheval préféré dans la ville de Tombstone et d’y vivre une partie de la passionnante et redoutable histoire des premiers colons ? Cet endroit est unique et offre des paysages que je n’ai vu nulle part ailleurs. On dirait que le temps s’y est arrêté.  Au contraire du nord de l’Arizona ou tout est plus vert, ici c’est la rudesse des lieux qui frappe. On sent que la vie est intransigeante avec ses habitants.

DSC_0959

Au ranch, mon cowboy préféré ne se lasse jamais de me conter les incroyables histoires du far-west, particulièrement aux premières lueurs de la journée, devant le feu de camp où nous déjeunons. Il dépeint l’implacable vie des gardiens de troupeaux, l’arrivée des premiers miniers dans la ville ou le revolver qu’il a offert à son épouse il y a près de 50 ans.  Ces discussions semblent, pour nous résidents européens, tellement inconcevables.  Discuter tranquillement autour d’un campement avec un homme armé de couteaux et de revolvers fait partie de la couleur locale à ne surtout pas rater.

DSC_0690

Puisque cette année encore je me rends au Tombstone Monument Ranch, je vous en ferai le compte-rendu complet début septembre.

J’espère y retrouver le chat Garfield me faisant les yeux doux pour s’inviter dans la chambre et revoir Wyatt Earp grâce à qui j’ai apprécié le poker. Sans oublier David le guide qui ne compte pas ses heures et qui, après une journée de chevauchée en voyant apparaître le ranch, dévie de la route pour un autre moment de promenade aux travers des ronces, des pierres et du désert.  Quand je mets pied à terre, c’est comme si mon corps refusait de me porter et qu’il imprimait le mouvement ovale du ventre du cheval (serait-ce de là que viennent les jambes arquées des cowboys ?). Pourtant c’est aussi cela qui me fait sourire le temps d’oublier la vie trépidante des villes.

IMG_6535

Tombstone, une pointe d’histoire

Tombstone fut fondée en 1879 par le prospecteur Ed Schieffelin. Grâce aux mines d’argent, elle est passée, en quelques années, de 900 à 16.000 habitants. La ville est d’ailleurs rapidement devenue le siège du comté de Cochise (1882). Cette prospérité n’a malheureusement pas duré. Le chemin de fer n’y passant pas, la ville de Tombstone se retrouva complètement isolée. Ajoutez à cela une violence omniprésente, un difficile approvisionnement en denrées alimentaires et une eau extrêmement rare, et le déclin fut inévitable. En 1900 la population est retombée à moins de 700 personnes. C’est uniquement grâce à son statut de siège du comté qu’elle n’a pas rejoint le rang des nombreuses villes fantômes de l’ouest.

La fusillade de O.K. Corral

Que celui qui n’a jamais entendu parler de la fusillage de O.K. Corral se lève.

Cet affrontement qui a eu lieu le 26 octobre 1881 est probablement la raison de la célébrité actuelle de la ville de Tombstone. Mais n’éxagérons pas, seulement trois personnes tuées au pays des revolvers n’en fait pas une gloire nationale. O.K. Corral a abrité le combat entre les frères Earp (Wyatt, Morgan et Virgil) et leur complice Doc Holliday contre les frères Mc Laury, les frères Clanton et Billy Claiborne. Morgan, Virgil Earp et Doc Holliday y furent blessés, les frères Mc Laury et Billy Clanton tués. Leurs dépouilles se trouvent dans le cimetière de Tombstone.

L’origine du conflit

Les protagonistes du premier clan

Il était de notoriété publique que la famille Clanton, aidée des frères Mc Laury, volait du bétail au Mexique, juste de l’autre coté de la frontière, pour être ensuite revendu en Arizona. Leur ranch était aussi le lieu de rendez-vous des malfrats qu’ils hébergaient régulièrement sous leur toit.

Les protagonistes du deuxième clan

Depuis quelques temps, les diligences étaient régulièrement attaquées. Virgil Earp, marshal adjoint de Tombstone, décida de mettre un terme aux agissements des voleurs.  Doc Holliday fut injustement accusé par les clans Clanton et Mc Laury d’être à l’origine de l’une des attaques.

Les faits

Depuis plusieurs jours déjà, des rumeurs de bagarres circulaient en ville, les habitants restant cloîtrés chez eux attendant que le calme revienne. L’arrestation par Virgil Earp de Ike Clanton pour port illégal d’arme mis le feu aux poudres. Au tribunal, Ike menaça Morgan Earp qui proposa un duel pour clore définitivement l’affaire. Au même moment, Tom Mc Laury est provoqué par Wyatt Earp en pleine rue. Devant le refus de  Mc Laury de se battre, Wyatt le gifle.   La famille Earp décide alors de tuer leurs adversaires en représailles.

Peu après, les frères Clantons, Mc Laury et Billy Claiborne se dirigent vers le sud prêts semble-t-il à quitter la ville. Virgil, Wyatt, Morgan Earp et Doc Holliday prirent la même direction.  C’est à O.K. Corral qu’ils retrouvèrent leur cible.

Le reste vous le connaissez, plus de trente de coups de feu tirés en trente secondes, trois morts, deux blessés.

Cette fusillade à O.K. Corral a été reconstituée dans beaucoup de films et de livres avec plus ou moins d’exactitude et plus ou moins de brio.

La prochaine fois que vous irez en Arizona, pensez à pousser un peu plus loin vers le sud et à plonger dans cette étrange ambiance des authentiques pioniers américains.