Urban Exploration

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, le terme provient de la traduction littérale de l’expression « urban exploration » ou « urbex » créée par Ninjalicious dans les années 1990.  Il désigne une activité consistant à visiter des lieux, abandonnés ou non, et en général interdits d’accès, ou tout du moins difficile d’accès. L’exploration urbaine devient populaire à la fin des années 1990, par le biais de reportages à la télévision.

DSC04839.jpgLe shooting

Un ami photographe m’a demandé de poser pour ce thème et  j’ai de suite accepté. Il souhaitait mettre en avant les tenues vestimentaires adaptées au monde urbain décalé et montrer un environnement au climat dépareillé.

L’exploration urbaine est certainement inquiétante mais aussi exceptionnelle. Nul lieu n’est pareil à un autre. Ces lieux désaffectés sont souvent très difficiles à dénicher. Sachez donc qu’il n’y a aucune liste complète d’adresses, les Urbexeurs préférant souvent garder le secret afin de ne pas voir débouler la foule.

Ils n’aiment pas voir « leurs » lieux envahis par des touristes, au risque de ne plus en avoir l’exclusivité, veulent éviter les dégradations dues à une trop grande fréquentation.

Pourquoi un shooting dans un tel lieu ?

DSC04862.jpgPour deux raisons toutes simples : atmosphère et ambiance.

Les lumières y sont délicates mais avant-tout contrastées et surtout très colorées. Les matériaux dégradés donnent une ambiance particulièrement lourde et un peu angoissante.

La sécurité

DSC05024.jpgLa sécurité est un point essentiel à ne pas négliger dans l’Urban Exploration.

Il faut être très vigilant et savoir rester attentif à tout moment.

Il n’est pas rare de voir des morceaux de plafond se détacher, des clous dépasser, des escaliers en très mauvais états, des murs effondrés, des débris de verre menaçants, des trous dans le plancher. Veillez donc à ne pas transformer cette séance en cauchemar et soyez prudent.

DSC04799Vérifiez toujours où vous poser vos pieds. Si vous avez la phobie des insectes et plus particulièrement des araignées, ces endroits ne sont pas pour vous. Il y a souvent une colonie de petites bêtes à huit pattes cachées dans le recoin où vous alliez justement poser la main.

Le choix des lieux

Version 2Une des richesses des tels lieux abandonnés se trouve aussi dans la diversité des ambiances.

Que ce soit dans un hôpital désaffecté, une vieille école, un château, une gare, un site industriel, un hôtel, une maison … autant de lieux aux ambiances différentes et particulières.

Vous n’aurez que l’embarras du choix en fonction de l’atmosphère que vous souhaitez transmettre. A vous de jouer avec les tons de couleurs, choisir du noir et blanc ou travailler avec un filtre rétro pour une inoubliable  photographie.