Disneyland ? J’aime ou j’aime pas ?

Récemment j’ai entendu une fille de mon âge dire dédaigneusement « Disneyland c’est débile » … ah oui ? et bien moi j’assume complètement, j’adoooore Disney !

J’ai été à Paris plusieurs fois, je me suis rendue maintes fois en Floride à Disneyworld.  Le mois passé j’étais à Disneyland California. J’adore les sensations fortes, le rêve, les petites mélodies que l’on reconnait dès la première note, les personnages avec qui je prends volontiers la pause …

J’ai grandi comme beaucoup d’enfants avec Pluto, Minnie et tous les autres. Je me ruais dans leurs bras à la moindre occasion. Qui peut ne pas aimer cette sensation d’avoir pour meilleur pote un personnage que l’on voit à la télé et qui fait partie de notre vie quotidienne ?

Alors j’ai cherché, pourquoi elle n’aime pas ? Peut-être qu’elle trouve cela puéril ? Non, je ne pense pas, si c’était le cas elle n’irait pas dans les fêtes foraines de quartier.

Elle déteste les magnifiques spectacles musicaux  de Disney ? Oui possible, … ah mais non, puisqu’elle figure dans des petites comédies musicales de village.

Bon reste alors la possibilité que cette personne a peur des effets spéciaux et des attractions à grande vitesse et n’ose pas l’avouer  ? Oui c’est sans doute la raison !

Ou encore elle a une phobie des tigres oranges qui bondissent ?   Elle craint les infâmes vizirs à la cape noire ?    Les petits singes amis de drôles de personnes sur un tapis volant ?

A moins qu’elle ne soit allergique à la fourrure bleue de certains monstres ?

Elle a peur d’être transformée en sorcière ?   Son pied est trop grand pour une pantoufle ?

Elle est effrayée par les ogres verts ?  Les souris lui font horreur ?

Ou alors trop commercial ?  Souvent une excuse un peu bidon. C’est quoi trop commercial ? Bien sûr que Disney est commercial. Qu’est-ce qui ne l’est pas ?

Non, pas question que l’on vienne critiquer mon enfance, tout ce qui fait que j’ai ces milliers de souvenirs magiques qu’elle ne partagera jamais. Sans doute est-ce là une partie de la réponse.

Du coup je me demande si c’est socialement acceptable d’aimer encore Disney à presque 20 ans ? Et vous savez quoi ?  Je m’en fous complètement parce que je ne changerais pour rien au monde et que demain je fête mes 20 ans à Disneyland Paris.

img_0316_1

A bon entendeur …