Kennedy Space Center – Cape Canaveral

MINOLTA DIGITAL CAMERA

J’ai toujours été passionnée par l’espace. Quand j’étais petite je voulais d’ailleurs être astronaute impressionnée par le ciel et les planètes au dessus de ma tête. C’est donc avec grande impatience que j’attendais de visiter le Kennedy Space Center en Floride. Ce complexe de lancement spatial américain est né en 1959 et appartient à la Nasa.

Souvent on confond le Kennedy Space Center avec sa base de lancement de Cape Canaveral. Il s’agit pourtant de deux entités très différentes séparées par une lagune.

Le côté moins sympa de la visite ? la nourriture exécrable et très onéreuse dans les lieux de restauration rapide du complexe, les animations parfois un peu faibles et dépassées. Emportez votre pique nique si vous en avez l’occasion, une aire y est prévue à cet effet.

Le côté bluffant ? avoir constamment la tête dans les étoiles, voir de nombreuses fusées grandeur nature, suivre les films en technologie IMAX, approcher la légende de la Nasa, découvrir le parcours de chaque astronaute, se familiariser avec les différentes étapes de la conquête de l’univers.

Après un court trajet en bus, on peut y découvrir – compris dans le tarif – le hangar gargantuesque de la fusée Saturn V des missions Appolo. Celle-ci est posée horizontalement, ce qui la rend encore plus gigantesque.

Nous avons eu l’énorme privilège de voir la plateforme de lancement se mettre en place, ce qui a uniquement lieu lors du lancement d’une fusée ou d’un satellite. Cet énorme plateforme se déplace à une vitesse d’escargot traînant ses installations jusqu’au lieu où la fusée devra être mise en orbite. L’entrée sur le pas de tir est évidemment interdite sauf autorisation spéciale et invitation que je n’avais bien malheureusement pas.

Il est possible de visiter une navette spatiale et cela en vaut vraiment la peine. Voir ces monstres de technologie ailleurs que dans les films est très impressionnant et permet, ne fut-ce qu’un instant, de se projeter dans la vie trépidante des astronautes.

I don’t think the human race will survive the next thousand years, unless we spread into space. Stephen Hawking