Fort Worth : là où commence l’Ouest

Fondée en 1849 en tant que camp militaire, la ville de Fort Worth située dans le Nord-Est du Texas est connue comme étant le lieu où commence l’Ouest Américain.

L’héritage de l’élevage du bétail y est raconté par chaque pierre des Stockyards (endroit où sont proposés les troupeaux à la vente).  Deux fois par jour le bétail défile dans les rues pour se rendre à la vente aux enchères. Voir passer ces énormes Longhorns, reconnaissables par leurs longues cornes, est très impressionnant.

Se trouver à Fort Worth, c’est un peu comme être le personnage central dans un western. Tout y est figé dans le temps. Partout vous verrez des chevaux, du bétail, des cowboys, des éperons, les fameux chapeaux stetsons, des saloons …
Fort Worth a toujours été un arrêt presque incontournable pour les voyageur
En effet Fort Worth se situe sur la Piste Chisholm par laquelle le bétail était transporté des ranchs vers les gares ferroviaires pour être ensuite acheminés vers le Kansas.
Après Fort Worth, qui était surnommée Cowtown à l’époque, commençait le territoire indien. La ville représentait donc un arrêt ravitaillement important pour ceux qui souhaitaient s’aventurer dans le secteur indien.
De nombreux hors la loi sont passés par Fort Worth, Bonnie and Clyde ont séjourné dans le Stockyards Hotel, classé parmi les plus beaux bâtiments du quartier historique.
DSCN0051
Ne partez surtout pas sans avoir visité le Cowtown Coliseum, une splendide arène au décor entièrement western construite en 1908.
Ce joyau est accessible uniquement les jours où il n’y a ni concert ni rodéo. Renseignez-vous donc avant de vous y rendre.
Cowtown Coliseum aussi la première arène des Etats-Unis avec une piste intérieure pour rodéo, ceux-ci étant habituellement organisés en extérieur.
Si jamais, comme je l’ai fait, vous vous laissiez tenter par un de ces adorables stetson au doux charme texan, il y aura de fortes chances ensuite que vous n’oserez plus jamais porter ce chapeau une fois revenu en Europe.
fort-worth-stockyards
 If a man’s from Texas, he’ll tell you. If he’s not, why embarrass him by asking?
John Gunther