Message au dégénéré qui a brûlé son chat

Tu ne mérites pas de vivre. Je te vomis !

Aux Etats-Unis, on donnerait en place publique ton nom, ton adresse, ta photo et tu serais harcelé de messages haineux par milliers. Tu n’oserais plus sortir de chez toi et tu recevrais des coups aussi lâches que ceux que tu donnes ! Les gens t’insulteraient et tu comprendrais comment le harcèlement sur internet peut être dangereux. Tu ne serais sans doute pas plus condamné qu’en Europe, mais au moins ton visage de dégonflé deviendrait connu de tous (j’entends déjà les défenseurs de la vie privée s’insurger contre mon affirmation).

Tu expliques que tu étais imbibé d’alcool au moment où cela s’est passé et qu’avec tes amis vous avez d’abord joué au football avec le pauvre animal avant de décider de le mettre au four. Un de tes « amis » l’a sorti du four et ce pauvre chat est encore resté deux jours dans d’atroces souffrances enfermé dans la salle de bain parce que tu es encore trop con que pour le secourir, même quand tu as désaoulé. Tu n’as montré aucun remord, au contraire, tu as expliqué ne pas comprendre pourquoi c’était si important car ce n’était qu’un chat !

De tels déchets humains ne doivent pas vivre et si je devais diriger le monde, tu serais parmi les premiers à disparaître définitivement de la surface de la terre (quelle chance pour toi hein que nos dirigeants soient aussi laxistes?).

Michel Vandenbosch de GAIA affirme que « Ces actes ressemblent à ceux d’un psychopathe, qui ne montre pas le moindre sentiment de culpabilité. Il est connu que les psychopathes commencent par maltraiter et torturer des animaux, et peuvent devenir des tueurs en série. Notre société a tout intérêt à ce que les auteurs de ces crimes soient punis. Il est important que l’auteur, les éventuels complices et tout autre responsable n’échappent pas à leur peine »

Tu sais que tu risques au maximum 6 mois de prison et 16.000€ d’amende, ainsi qu’une interdiction à vie de détenir des animaux, mais ca c’est en théorie, dans la pratique, tu es parfaitement au courant que tu recevras peut-être une petite tape sur les doigts.

Affaire à suivre.