VDM : les araignées m’aiment et j’ignore pourquoi !

J’ai une phobie des araignées. Allez savoir pourquoi, je n’aime pas leurs longues pattes velues et la rapidité avec laquelle elles se déplacent cherchant à me faire mourir de peur.

Rencontre 1.

Il y a deux jours, en promenant mon chien, je me suis prise une gigantesque toile d’araignée dans la visage. Vous auriez dû me voir paniquer et me transformer en karateka pour chasser à grand renforts de cris et de gestes brusques celle qui me donne la chair de poule, même à 20 mètres.

Quand je suis enfin certaine qu’il n’y a aucune araignée, je reprends tranquillement la promenade. A peine 10 secondes plus tard, je sens une douce caresse sur le bras. Comme dans un film d’horreur, je sais que le tueur est dans mon dos. J’ai les poils qui se dressent. Je suis certaine que le monstre se ballade et … c’est vraiiiii. L’arachnide se déplace sur moi avec nonchalance en me regardant d’un air mauvais (bon ca c’est dans mon imagination!).

Rencontre 2.

Un matin je quitte la maison en voyant près de la porte d’entrée une araignée. Comme de toute façon je n’ose pas la déplacer (et que je refuse de la tuer), je décide de partir lâchement et de laisser le problème au suivant qui passera la porte. Courage fuyons.

Très mauvaise idée !

Lorsque je rentre le soir, le chien (toujours lui!) vient comme chaque fois me saluer amicalement … la fameuse araignée est sur son dos. Je prends mes jambes à mon cou me ruant vers la cuisine … poursuivie par le chien … hébergeant lui même l’animal à huit pattes. Inconscient de la raison pour laquelle je le fuis, et pensant peut-être que je joue, le chien me piste dans toutes les pièces de la maison. C’est seulement quand je l’ai mis dehors que je me suis rendue compte que l’araignée avait disparu ! Je ne l’ai jamais retrouvée (et ca c’est sans doute le pire!).

Rencontre 3.

Je suis régulièrement en Arizona où les animaux sauvages sont légions. Il n’y a pas que les coyotes, biches, bobcat aux yeux doux … il y a aussi des mygales (et pas de petite taille).

Il y a quelques années, en 2012, j’avais essayé de braver ma peur pour une photo. Une mygale se promenait doucement autour de la piscine de la maison, venant vers moi pour repartir aussitôt. Je lui avais déposé à boire. J’ai décidé de la prendre sur la main. Je bénis la patience de l’araignée, qui est restée attendre que je veuille bien oser la soulever, sans chercher à s’enfuir. C’était d’ailleurs un comportement étrange pour une araignée, elle avait l’air de se plaire avec nous.

Ce qui est certain, c’est que j’ai mis au moins 10 minutes à poser pour la photo, n’osant la toucher. Finalement c’est assez doux, c’est même plutôt beau de près. Elle était brune avec de petits poils sur le corps. Heureusement que l’araignée n’était pas noire, je crois que j’aurais eu encore plus peur.

Spider

Mais, cela ne m’a pas guéri de mon arachnophobie pour autant !

La rencontre avec une autre mygale a bien eu lieu plus tard, il y a peu de temps.

Avec ma mère nous nous rendons à la tombée de la nuit dans un restaurant de Cave Creek en Arizona située dans le désert. Une monstrueuse mygale décide de me poursuivre. Allez savoir pour quelle raison. Je ne l’avais pas dérangée, je passais juste à côté d’elle. Je n’ai jamais eu aussi peur de ma vie.

Et vous, avez-vous peur des araignées ?