Qui est le plus intelligent : le chien ou le chat ?

Lequel des deux est le plus intelligent, le chien ou le chat ? Voici un débat qui fait rage depuis des décennies entre les propriétaires d’animaux domestiques.

En général, les grands gagnants sont les chiens tout simplement parce que ces derniers ont un cerveau plus volumineux que les chats. Et selon la théorie, plus grand est la taille du cerveau, plus intelligent est l’animal.

Mais est-ce bien le cas ?

L’intelligence ne peut pas toujours être déterminée par la taille du cerveau. Prenez l’exemple des perroquets capables avec leur tout petit cerveau de reconnaître et nommer plus de 150 mots.

La différence entre nos deux races de compagnons à quatre pattes se situe donc vraisemblablement ailleurs.  Selon la très  renommée université de Oxford, le cerveau des chiens n’a cessé d’évoluer et de grandir depuis leur domestication, au contraire de celui des chats resté à la taille qu’il avait depuis plus de 8.000 ans.

La raison en est toute simple : les canidés sont des animaux sociaux.

Les chercheurs ont mis l’accent sur la courbe de l’évolution du cerveau de 500 types de mammifères depuis plus de 60 millions d’années. Le résultat est très étonnant. Un lien évident existe entre la taille totale du corps et le degré de sociabilité de l’animal. Les humains, les baleines, les dauphins, les chiens ont nettement plus de matière grise que les félins, les blaireaux, les écureuils ou les rhinocéros, animaux  habituellement solitaires.

Les cerveaux ayant le plus changé au fil du temps sont ceux des singes, des chevaux, des dauphins, des chameaux et … des chiens. Selon cette même étude, un plus grand nombre de matière grise est nécessaire pour la sociabilité. Les animaux qui ont une existence solitaire sont les moins intelligents.

Revenons en à nos félins : les chats aiment être seuls et n’interagissent avec l’humain que quand c’est nécessaire ou quand ils en ont envie. Ils sont très indépendants alors que les chiens ne pensent qu’à plaire à leur maître. Nos canidés aiment apprendre sans cesse de nouvelles choses devenant ainsi de plus en plus intelligents, là où les chats ne rêvent qu’à votre confortable canapé.

Nous avons pourtant tous vu certains chats utiliser les toilettes de leur maître plutôt que la litière, cela signifie donc qu’on peut leur enseigner de nouvelles choses, mais seulement quand cela leur plaît.

Une expérience fut menée en Belgique en 1895. Des pigeons voyageurs ont été remplacés par des chats pour acheminer le courrier postal. Un petit sac hermétique attaché à leur cou, une quarantaine de chats dressés ont participé à cette expérience. Un seul chat est parvenu à apporter le courrier en moins de 5 heures sur le lieu qu’on lui avait appris à rejoindre. Les autres chats y sont arrivé en 24 heures. Ils ont continué à flâner et à faire des détours. Les pigeons voyageurs étaient bien plus rapides que le plus rapide des chats.

Pourquoi ne jamais avoir essayé de développer les capacités intellectuelles du chat alors que celles du chien sont constamment challengées ? Pourquoi ne voit-on jamais de chat guide aveugle, de chat de sauvetage, de chat détecteur de drogue, de chat policier s’ils en sont capables ? Est-ce parce qu’ils sont trop peu intéressés par l’humain et n’ont pas besoin d’interaction ?

Il est maintenant évident que les chiens surpassent les chats sur la plupart des tests de QI. Ils possèdent 530.000 neurones dans le cortex cérébral (là où le chat en a 250.000). Ils ont donc une plus grande capacité de traitement de l’information. L’intelligence des chats est très différente. Ils ont appris à se débrouiller seuls sans réellement dépendre des humains. Ils restent parfaitement capables de se nourrir par eux-mêmes. Le chien est au fil des siècles devenu tellement domestiqué qu’il est complètement dépendant des hommes.  En conséquence, tout en excellant dans les tâches sociales, il a perdu d’autres compétences importantes pour sa survie.

Alors intelligent ou pas ?

Un combat propriétaires chiens-chats qui n’est donc pas prêt de finir.