Découverte extraordinaire : sept exoplanètes trouvées par des astrophysiciens belges

A force d’observer ce qui se passe hors de notre système solaire, des astrophysiciens belges ont réussi à déceler sept exoplanètes potentiellement habitables. Il est difficile d’aller vérifier sur place puisqu’elles se trouvent à quarante années lumière de notre bonne vieille terre.

MINOLTA DIGITAL CAMERAMichaël Gillon, astrophysicien à l’Université de Liège, a été invité par la Nasa afin de partager le résultat de ses recherches avec le monde entier.

Jamais un belge n’avait participé à une conférence de presse de la Nasa avec une telle portée mondiale.

Ce n’est pas la première fois que la Nasa découvre des planètes hors de notre système solaire, mais cette fois c’est un système très complexe de sept planètes qui tournent autour d’un même soleil baptisé Trappist.

Pour rappel, trois astres avaient déjà été repérées en mai 2016 au moyen du télescope Trappist-Sud situé au Chili. Grâce au télescope spatial Spitzer, les astronomes ont désormais pu observer le ciel durant pratiquement un mois à la recherche des fameuses exoplanètes. Quatre planètes supplémentaires d’une taille approchant celle de la terre ont ainsi pu être détectées.

IMG_1436.JPGLeur soleil, Trappist, est beaucoup moins grand et moins chaud que notre soleil. Les planètes dans sa zone habitable sont donc plus proches de lui et ont des périodes orbitales très courtes. Il est tout à fait possible que pour trois d’entre elles, il pourrait y avoir de l’eau et donc potentiellement de la vie.

Les experts de la Nasa ne tarissent pas d’éloge sur cette découverte (cocorico). Sean Carey, Directeur du Spitzer Science Center, qualifie  même cette découverte de la plus excitante qui ait été faite avec le télescope Spitzer.

Thomas Zurbuchen, Directeur Scientifique de la Nasa,  précise désormais que la question n’est pas de savoir s’il y a une seconde terre, mais quand on va la trouver.

Pour avoir la réponse, il faudra encore patienter quelques années, le temps que le télescope James Webb soit envoyé dans l’espace afin d’analyser la composition chimique et les atmosphères de ces sept planètes.

capture-decran-2017-02-23-a-14-18-17Peut-être aurons-nous dans un avenir plus ou moins proche une réponse à la question de savoir si nous sommes seuls dans l’univers.

Cette découverte est d’ailleurs tellement importante que même le moteur de recherche Google a changé sa page d’accueil.

Text and pictures  ©Morgan Mc Kenzie, except picture of the planets