La douce quiétude de La Serena Villas à Palm Springs, l’oasis des sixties

Après la sinueuse route de la Coachella Valley, on découvre enfin ce joyau qu’est la petite ville de Palm Springs en Californie.

Il y règne comme une insouciance naturelle. On dirait que les habitants savent que, puisque le lendemain, le soleil brillera toujours aussi fort, il ne sert à rien de s’inquiéter. Cette ambiance relax vient peut-être du bruit du vent, ou des grains de sable évadés du désert ou encore de la grande communauté LGBT que la ville abrite depuis les sixties.

Mon lieu préféré n’étant pas disponible (Little Paradise), c’est d’abord avec un petit pincement au coeur que je me suis tournée vers un autre hôtel.  Je n’aurais pourtant pas dû hésiter. Les lieux à La Serena Villas sont totalement magiques.

Je remercie le hasard de m’avoir fait découvrir ce petit coin de paradis au coeur de Palm Springs, même si j’hésite fortement à en faire de la publicité pour ne pas que cette tranquillité devienne irrémédiablement une image du passé. Mais je me dois d’être honnête et j’ai juré de partager mes petites trouvailles avec les lecteurs.

Véritable îlot de verdure, ce minuscule hôtel, niché au pied de la montagne, est un régal pour les yeux. Dès qu’on y entre, on se sent comme à la maison. On vous accueille avec un shot de Tequila (je ne bois pas, mais c’est sympa tout de même). Des vélos gratuits n’attendent que les grands sportifs pour la visite du centre de la ville situé à deux pas.

Envie d’un moment dans un jacuzzi, d’un plongeon en piscine, d’un relaxant spa ? Tout y est pour que le client se sente à l’aise (et revienne!).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Moi qui adore paresser à l’extérieur, j’ai été gâtée avec un petit patio privé ou trône une baignoire sur pied.  Un verre de vin, un bon livre, un feu d’ambiance et me voilà prête pour milles et unes aventures.

IMG_4324

Mention spéciale pour le personnel qui est adorable et toujours prêt à vous renseigner sur les activités à faire dans les environs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un peu d’histoire :

Palm Springs, ville située dans le désert de Sonora au sud de la Californie, est réputée pour ses sources thermales, ses hôtels ultra sophistiqués et ses parcours de golf. Elle est également connue pour ses nombreux bâtiments à l’architecture moderne du milieu du vingtième siècle.

Palm Springs est devenue depuis les années 20 la ville favorite des stars d’Hollywood. Une clause dans les contrats des stars de cinéma les obligeaient à rester dans un rayon de deux heures des studios d’Hollywood. Du coup, Palm Springs est devenue le repère des stars en mal de villas à la hauteur de leur égo et démesure. Frank Sinatra, Ava Gardner, Clark Gable, Marilyn Monroe ou Steve McQueen y ont déposé leurs luxueuses valises.

Plus tard, grâce aux gigantesque villas rivalisant d’extravagance, Palm Springs est resté l’endroit préféré des architectes en mal de créations parfois loufoques. La ville a pourtant subit une légère traversée du désert dans les années 1980 qui aurait pu immédiatement la propulser au classement de la ville la plus ringarde, si elle n’avait su s’adapter épaulée par les nombreux architectes venant y faire leurs essais.

Si je devais avoir une seule critique, ce serait la chaleur étouffante en été. Nous avons atteint les 120 degrés fahrenheit en juillet soit 48 degrés celsius. Si vous avez le choix, allez y en hiver ou au printemps.