Toyah : ville fantôme

J’ai visité le plus inattendu des lieux  : Toyah à côté de Pecos.

Pecos est une ville du comté de Reeves au Texas. Elle se trouve à l’est du désert de Chihuahua. En passant de San Antonio au Texas vers le Nouveau Mexique, nous avons fait une halte à Pecos, ville entièrement industrialisée et sans grand intérêt. C’est sans doute le seul endroit au monde où le Walmart local ne vend aucun fruit frais.

Rien d’intéressant à y faire jusqu’au lendemain. En cherchant sur le net à me divertir, j’ai découvert que dans les alentours immédiats il y avait une ville pratiquement rasée par une tornade le 17 juin 2004.

Nous avons décidé de nous y rendre afin de faire un petit reportage sur l’effet dévastateur des tornades.

Première grande surprise, cet endroit était toujours habité. Moi qui m’attendais à ne voir que des ruines, j’ai vu des personnes dans les maisons, des enfants jouer sur des balançoires au milieu de ce qui jadis avait sans doute été la « place du village ».

La pauvreté y est maître et c’est avec un peu de tristesse que j’ai entrepris mon reportage.

Les habitants vous saluent et racontent volontiers leur histoire. Certains étaient déjà là lors du passage de la tornade, d’autres sont arrivés après et ont squatté une maison abandonnée ou y ont installé une caravane pour loger leur famille.

Il reste un peu moins de 100 irréductibles dans ce lieu inquiétant.

Une étrange ambiance règne à Toyah. C’est un mélange de désolation mais aussi d’espoir et de rires.

Par respect, et parce que je n’ai nulle envie de verser dans le voyeurisme, je n’ai pris aucune photographie des habitants.