Paroles sans filtre : et si on disait tout ce que l’on pense sans devoir être poli ?

Qui n’a pas rêvé de dire ce qu’il pensait, sans le filtre de la politesse, de l’éducation et de la bienséance. Qui n’a pas été frustré de devoir se taire alors qu’il avait envie d’assassiner en paroles ?

Du coup, je vous propose de dire ce que vous voulez à qui vous voulez. C’est anonyme et puis, cela fait tellement de bien parfois.

3, 2, 1, … c’est parti, on y va !

Au mec qui m’a fait une queue de poisson en voiture ce matin :

J’espère qu’au prochain tournant, tu iras droit dans le décor. Et en plus, je passerais sans même te regarder.

A ceux que je laisse passer sur le passage pour piétons et qui ne me remercient pas :

Si vous pouviez repasser encore un fois, cela me ferait plaisir.

A la voisine qui critique tout le monde parce qu’elle est mal dans sa peau :

Tu es méchante comme une teigne. S’il y avait un prix pour la femme la moins sympathique, tu serais sur le podium.

A la fille de cette même voisine :

Dès que tu dis plus de deux mots, je m’endors. Tu es inodore, incolore, mais surtout insipide ! Quand vas-tu comprendre que n’ai pas envie de t’écouter, tu me fatigues et tu me fais perdre mon temps.

Aux paresseux qui refusent de travailler :

Si tu levais de temps en temps les yeux de Netflix pour voir le monde et enfin travailler, tu verrais qu’il y a aussi une vie intéressante dehors. Au lieu de jalouser les autres, commence donc par te bouger le cul.

Dans le même ordre d’idées, les faux malades :

Si tu mettais autant d’énergie dans la recherche d’un travail que dans la tricherie, tu serais riche depuis longtemps.

Ceux qui ont toujours des commentaires sur facebook et ce peu importe le sujet :

Pensez-vous que votre avis intéresse réellement les gens ? Experts en recherche, médecins spécialistes, virologues, théories du complot, aucun sujet ne vous est étranger. Diantre, mais que faites-vous donc chez vous au lieu de briller en société ?

Ceux qui ne se sont pas occupé de leurs parents âgés mais ne parlent que d’eux lorsqu’ils sont morts :

Tu as laissé ton père/mère dans un mouroir sans aller le/la voir durant de longues années et maintenant, parce que tu te sens coupable, tu postes des photos avec des larmes de crocodile.

Ceux qui ont des animaux, mais à qui il arrive tout le temps des emmerdes au point que ces animaux finissent toujours par mourir :

Arrêtez d’avoir des animaux, vous avez déjà du mal à vous occuper de vous. Le chien qui mange de la peinture ? Ah ? Mais, je pensais que ce n’était pas dangereux ! Le chien qui dévore une perruche ? Je pensais qu’ils allaient être amis. Quoi ? un coq ca chante le matin et ça dérange les voisins ? Bon je vais aller le déposer quelque part où il sera mort à peine un mois plus tard. Les poules attirent les renards et les rats ? Ah ! je vais m’en débarasser alors !

Aux services où vous restez des heures au téléphone pour finalement ne pas avoir la réponse à votre question :

Mais comment est-il possible de me mettre vingt minutes en attente ? Et si vous me chantiez une chanson au lieu de me laisser avec cette horrible musique d’ascensseur.

Ceux qui parlent toujours trop fort au restaurant :

On ne s’entend plus réfléchir, baissez d’un ton ou je viens vous crier dans l’oreille.

Ceux qui laissent trainer les crottes de leur chien (et pourtant j’ai des chiens aussi !) :

Si je parviens à savoir qui tu es, je te le flanque dans la figure.

Ceux qui dépassent dans la file d’attente :

Oh ! Fais dix pas en arrière, c’est pas ici que tu dois être.

Ceux qui fument sur les terrasses au restaurant :

Vous pensez que je n’ai pas le droit de manger sans devoir ingurgiter votre fumée toxique ? J’ai juste envie de vous éteindre la cigarette sur la main !

Ceux qui ne disent ni « S’il vous plaît » ni « Merci » :

Et la politesse, c’est pour les chiens ? Tu as été élevé dans quelle rue pour être aussi impoli ?

Et vous ? Quel est votre coup de gueule ?