Anthem : quand le fantôme d’un auto-stoppeur se manifeste à moi

Un soir d’été, la tête un peu lourde depuis les heures que je parcourais l’Arizona, je roulais sur l’Interstate 17 à Anthem, au nord de Phoenix.

Conduire en Arizona est parfois une expérience étrange. Entouré d’absolument rien d’autre que la nature et le désert froid, on distingue seulement l’horizon qui se mélange au ciel.  La nuit rend les lieux plus bizarres encore. Avec les phares et quelques étoiles pour seuls points lumineux, je traverse cette portion de l’état en appréhendant de ne pas pouvoir m’arrêter en cas d’obstacle. L’obscurité entoure maintenant complètement le véhicule. Quelques fois des montagnes apparaissent pour former comme une haie d’honneur sur mon passage et puis des plaines succèdent aux forêts et à nouveau le désert avec ses rochers aux formes curieuses. La route serpente soudain dangereusement. Je vois en contrebas la falaise et je me demande combien de personnes ont raté le tournant pour se retrouver 50 mètres plus bas. J’avance vers Sedona, ma destination finale, espérant que j’arriverais peut-être avant minuit.

map

Et là, dans un virage serré, je vois une forme floue sur le côté gauche, un homme avec une lampe de poche à la main. Il regarde dans une autre direction que la mienne et ne paraît pas être conscient que je passe. J’en ai eu la chair de poule. C’était comme s’il n’était pas là, et pourtant suffisamment présent pour me glacer le sang.  Je regarde dans le rétroviseur et je ne vois rien, il avait disparu. Toujours sous le choc de l’apparition, je me dis qu’il avait peut-être besoin d’aide. La route étant dans un seul sens, j’ai du attendre au moins dix minutes pour faire demi-tour avant de rouler dans l’autre sens et à nouveau revenir sur mes pas. Je n’étais pas certaine de l’endroit exact, j’ai eu beau chercher, regarder, observer, je n’ai jamais retrouvé l’homme. Cette histoire m’a perturbée jusqu’à l’arrivée à Sedona. Je trouvais ce type démodé, un peu comme s’il n’était pas réel ou habillé comme avant. En cherchant sur le net, j’ai retrouvé l’histoire d’un auto stoppeur fantôme sur l’Interstate 17 tenant dans sa main une lanterne. Exactement à l’endroit où je l’ai vu. Comment est-ce possible ?

La légende dit qu’il est mort il y a très longtemps, heurté par une voiture en cherchant à faire de l’auto-stop. Une silhouette sombre et triste semblerait depuis errer sur cette route attendant le voyage vers nulle part qui n’arrive jamais. On dit que ceux qui se sont arrêtés l’ont vu disparaître.

Si vous êtes sur cette route à l’heure où le crépuscule s’installe, peut-être pourrez-vous apercevoir le fantôme de l’auto-stoppeur et ressentir la mélancolie qu’il semble dégager.