Qui a peur du grand méchant loup ? C’est pas moi, c’est pas nous.

Dans les contes, le loup a toujours le mauvais rôle. Il est pourtant inoffensif, victime d’une réputation qu’il est bien loin de mériter.

Contrairement à l’opinion publique, cet animal craintif va rarement au contact de l’homme, il préfère l’éviter quand il le peut.  Les attaques sur l’homme sont donc rares et souvent exagérées ou mensongères. Cette semaine encore, j’ai lu un article sur un jeune fermier français prétendument attaqué par une meute de loups. Des experts ont démontré l’impossibilité de cette attaque.

Alors pourquoi a-t-on tellement peur du loup ?

Peut-être parce le loup est vite devenu l’ennemi de l’homme chassant le même gibier et s’attaquant au bétail.

Dès le Moyen Âge, le loup est devenu synonyme de méchanceté, cruauté et fourberie. Les histoires de loups dévorant les humains sont légion. On le dépeint à tort comme un être sournois et lâche. Le loup est également associé à la famine et aux épidémies. On raconte d’horribles histoires dont le loup est le personnage principal. Le mythe de l’homme transformé en loup-garou les soirs de pleine lune et la bête du Gévaudan où l’animal devient un effroyable prédateur le rendent encore plus impopulaire. L’Eglise en fait aussi l’incarnation du mal absolu.

La bête du Gévaudan
la Bête du Gévaudan

Les contes prennent ensuite le relai. Présenté comme une bête sanguinaire, le mythe est entretenu par La Chèvre de Monsieur Seguin, Les Trois Petits Cochons et bien d’autres. Le loup est probablement l’animal le plus détesté au monde.

Les 3 Petits Cochons
Les 3 Petits Cochons

Les amérindiens ont une relation avec les loups tellement différente de la nôtre. Ils le savent puissant et rusé et honorent sa stratégie à la chasse et sa grande sagesse. Ils l’observent pour devenir comme lui un meilleur chasseur. Cette collaboration cessera avec l’arrivée des colons où débutera l’extermination des indiens et des loups.

Native American

Personnellement, j’ai toujours eu un faible pour ce magnifique carnassier. Il était donc tout à fait naturel que je rende visite à un des rares sanctuaires où il est possible de toucher des loups en Belgique : The Wolf Conservation Association à Bilstain.

Les quatorze résidents de ce lieu sont pour la plupart issus de particuliers, de parcs animaliers ou de zoos qui souhaitent s’en séparer. Le but de l’association, outre la conservation des loups, est l’éducation du public. Faire pression sur les autorités pour un changement en faveur de la protection des animaux est l’un des principaux objectifs de l’Association de la Conservation du Loup.

Le jour de ma visite aux loups est arrivé. Après quelques recommandations importantes comme ne pas faire de mouvements brusques, ne pas retirer sa main lorsque l’on donne à manger au loup, ne pas être surprise si le loup saute, je suis autorisée à entrer dans l’enclos.

Papy Loup, Alain de son vrai prénom, et le propriétaire Peter nous accompagnent. Papy Loup n’est pas avare en explications sur les canidés. On le sent passionné. Les hôtes de l’enclos, Hannah et Pjotr, viendront d’abord me renifler avec un mélange de curiosité et de méfiance. Il ne leur a pourtant pas fallu beaucoup de temps avant d’accepter quelques caresses. Pjotr, mâle de sept ans, pèse plus de 55 kilos. Sa densité de force de mâchoire a une puissance de 120 kg par cm2. De quoi impressionner n’importe qui, j’en conviens.

Une belle rencontre. Sans les brusquer, à leur rythme et envie, les loups se sont approchés curieux de ce visiteur peu farouche.

J’ai pu rester plus de trente minutes en compagnie des loups. Ces trente minutes sont passées tellement vite. Entre les explications de Papy Loup et le contact avec Hannah et Pjotr, le temps a filé. Du pur bonheur.

Quelles sont les différences flagrantes entre le chien et le loup ?

Le loup a le bout de la queue noire.
Ses oreilles sont droites et en pointe, souvent poilues à l’intérieur.
Les loups présentent souvent une ligne noire sur les pattes avant.
Leur arrière-train est droit (ni montant, ni tombant).

Comment reconnaître les loups des chiens-loups ?

Les yeux du loup sont plus inclinés.
Les pattes du loup sont souvent plus longues.
Leurs pieds sont plus larges et puissants.
Le loup n’a pas de stop frontal.
La dentition est plus longue (les canines sont +/- 1 cm plus longues).
Ses épaules sont fortes, sa cage thoracique plus étroite et ses pattes plus rapprochées
Le loup a une démarche souple, sautillante presque décontractée.
Le loup hurle et n’aboie pas.
L’organisation hiérarchique est plus large et définie.
Les expressions faciales chez le loup sont très riches, son langage corporel est complexe et détaillé.

Il y a deux races de chiens issues de croisement avec le loup mais qui ne sont pas considérées comme un loup :

1. Le chien-loup Tchécoslovaque est issu d’une croisement entre le loup des Carpates et le Berger Allemand. Le premier croisement a eu lieu en 1958.

Loup Tchèque
Loup Tchèque

2. Le chien-loup de Saarloos est une race qui a vu le jour dans les années 30. Elle est issue d’un croisement entre un Berger Allemand et un loup du zoo de Rotterdam

Sarloos
Sarloos

Le saviez-vous ?

Le loup n’empiète que très rarement sur le territoire d’une autre meute ? Les meutes hurlent pour se faire reconnaître des autres clans et ainsi délimiter les frontières.

Le proverbe sioux rend hommage à sa manière de chasser : « Quand tu chasses le cerf, laisse passer quatre d’entre eux et ne tue que le cinquième ».

Le loup assure l’équilibre au sein de l’écosystème. Il ne tue que les animaux vieux, faibles ou malades. Il laisse vivre les meneurs et les mâles reproducteurs, et assure ainsi la survie de l’espèce.

Si une meute trouve un cadavre, elle hurlera pour partager le repas avec d’autres meutes.

Le loup est un animal fidèle, il garde la même femelle toute sa vie et est capable de se laisser mourir si sa compagne venait à mourir.

Le loup sait gérer son taux de reproduction en évitant la surpopulation et en respectant l’équilibre au sein de l’écosystème.

Son organisation hiérarchique est tellement aboutie qu’elle n’a pas changé depuis des millénaires.

Le loup mange rarement en présence de l’homme. Si vous le nourrissez, il ira déguster sa nourriture ailleurs, loin de vous.

Si, tout comme moi ces animaux vous fascinent, n’hésitez pas à aller rendre une visite à Papy Loup et ses protégés.